La COP 21, une conférence historique

La COP 21, qui s’est tenue à Paris du 30 novembre au 12 décembre 2015, s’est révélée être une étape majeure pour la protection du climat. Elle s’est conclue par la signature d’un texte historique pour la lutte contre le changement climatique, l’accord de Paris. Zoom sur cette COP qui a fait l’Histoire.

Les COP, conférences internationales sur le climat

Le terme de COP (Conférence des Parties) est directement lié à la convention de l’ONU sur le climat, adoptée en 1992 à Rio de Janeiro (Brésil) à l’occasion du Sommet de la Terre. L’objectif de cette convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique est de pouvoir maîtriser l’augmentation des gaz à effet de serre.

Aux représentants des 195 pays qui ont ratifié la convention s’ajoute un certain nombre d’observateurs. Ceux-ci proviennent d’États non-membres, d’ONG ou de représentants de la société civile. Ces observateurs assistent et participent aux réunions ouvertes et aux groupes de travail.

Certaines de ces COP ont été marquées par d’importantes décisions en faveur du climat :

  • La COP 3 en 1997 – Protocole de Kyoto
  • La COP 15 en 2009 – Accord de Copenhague
  • La COP 21 en 2015 – Accord de Paris

La COP 22 s’est tenue en 2016 à Marrakech (Maroc), la COP 23 à Bonn (Allemagne) en 2017 et la COP 24 à Katowice (Pologne) en 2018. La COP 25 se tient, elle, à Santiago du Chili du 2 au 13 décembre 2019.

La COP 21 : enjeux et organisation

Contrairement à certaines autres conférences sur le climat, la COP 21 de Paris s’est accompagnée d’un écho international particulièrement important grâce la présence de plus de 3 000 journalistes. Les médias de nombreux pays ont relayé les discussions quasiment en temps réel. Ces émissions sur la COP 21 en direct ont ainsi contribué à une meilleure prise de conscience des enjeux climatiques dans le monde entier.

Il faut dire que la conférence s’annonçait comme un tournant décisif dans la lutte contre le réchauffement climatique : lors de la COP 17, qui s’était déroulée en Afrique du sud en 2011, les États s’étaient engagés à trouver un accord universel qui devait être ratifié lors de la conférence de Paris.

Voici les accords de la COP 21 résumés :

  • Chaque pays doit annoncer des engagements chiffrés pour réduire les gaz à effet de serre ;
  • L’établissement de règles pour contrôler les efforts entrepris ;
  • La création d’un agenda des solutions regroupant les initiatives d’acteurs non-gouvernementaux ;
  • Des solutions pour financer durablement la lutte et l’adaptation au changement climatique.

Un budget de 100 milliards de dollars, disponible à partir de 2020, a été parallèlement décidé. Cette enveloppe vise à financer la lutte contre le changement climatique dans les pays en voie de développement.

L’accord de Paris sur le climat : quel bilan en 2019 ?

Sans surprise, le bilan, 4 ans après la COP 21, est mitigé. L’accord de Paris a, certes, été ratifié par les États les plus pollueurs comme le Canada, la Chine et l’Inde, mais le 1er juin 2017, le Président Donald Trump a indiqué que les États-Unis se retiraient de l’accord de Paris.

Néanmoins, on constate une conséquence positive qu’a eue la COP 21 sur les populations : une meilleure sensibilisation sur les problèmes climatiques des habitants de nombreux pays, et en particuliers les jeunes. En France, cela s’est notamment traduit par la création du mouvement citoyen « Marche pour le climat ».

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page