Tout sur l’autoconsommation photovoltaïque

Petit pas pour l’homme et grand pas pour la planète, l’autoconsommation photovoltaïque est aussi le bon moyen de faire des économies. Une innovation pour la planète, comme pour nos portefeuilles. On fait la lumière sur les nouveaux avantages de l’énergie solaire.

Vous les avez forcément remarqués : les panneaux solaires fleurissent sur nos toits à vitesse grand V, et l’on comptait plus de 20 000 foyers français autoconsommateurs de leur électricité en 2017. Une belle croissance impulsée en partie par l’État, grâce à l’adoption en 2017 d’un projet de loi favorable au développement de l’autoconsommation.

L’autoconsommation photovoltaïque, qu’est-ce que c’est ?

L’autoconsommation consiste, pour un particulier, à consommer sa propre électricité dans un cadre ménager. Il s’agit le plus souvent d’énergie solaire, et l’on parle alors d’autoconsommation photovoltaïque.

Cette petite révolution est d’abord écologique, puisqu’elle permet de ne plus avoir recours aux énergies fossiles, remplacées par l’énergie renouvelable et non polluante qu’est le soleil. D’autre part, l’utilisation d’énergie solaire permet de réduire les dépenses des ménages en électricité, et ce, dès la première facture énergétique.

Ces panneaux solaires génèrent toute l’électricité nécessaire au chauffage, à la lumière et à l’ensemble des appareils électriques (cuisine, box internet, ordinateurs, etc.) Attention : si cette installation permet de gagner en autonomie vis à vis des fournisseurs d’électricité, elle ne vous rendra pas 100% indépendant ! En cas de production d’énergie insuffisante, généralement la nuit ou quand la météo est mauvaise, le réseau national d’électricité prend automatiquement le relais.

L’autoconsommation photovoltaïque : comment ça marche ?

La première étape est l’installation de panneaux solaires photovoltaïques réalisée par un installateur professionnel. Pour cela, mieux vaut choisir l’endroit le plus exposé au soleil de la maison, et privilégier une inclinaison des panneaux d’environ 30°. Ces panneaux sont ensuite raccordés à des onduleurs qui convertissent ce courant continu en courant alternatif, utilisable dans la maison.

À cela s’ajoute un compteur de production qui décompte la quantité d’énergie produite, ainsi qu’une “box énergie” pour optimiser la consommation en fonction de la production solaire. Enfin, il est fortement conseillé de stocker le surplus d’électricité en investissant dans une batterie solaire.

Je rends mon projet rentable

Passer à l’autoconsommation photovoltaïque représente au départ un investissement important. Comptez entre 9 000€ et 12 000€ TTC environ pour une installation comprenant le coût des matériaux et le raccordement au réseau. Bonne nouvelle : on estime que cette installation sera amortie en moyenne au bout de 9 à 15 ans.

L’autoconsommation d’électricité n’est avantageuse que si la quantité d’énergie photovoltaïque produite correspond ou excède la quantité d’électricité requise pour le fonctionnement quotidien des équipements électriques. Il est donc indispensable de déterminer avec exactitude vos besoins en électricité, tout en optimisant l’utilisation de l’énergie photovoltaïque produite.

Pour cela, passez vos factures au crible ! Quels mois de l’année consommez-vous le plus ? Quelles sont vos habitudes de consommation ? Sachez que chez un ménage classique, la consommation ne coïncide pas obligatoirement avec la production, puisque les membres de la famille quittent la maison le matin, et n’y reviennent que le soir. La maison est alors vide au moment où le soleil est au plus haut, entre 12h et 16h. Pour rendre votre projet rentable, il va falloir changer vos habitudes !

Utilisez des programmateurs intelligents pour consommer l’électricité en journée et investissez dès le départ dans des systèmes de stockage de votre électricité.

Je revends mon surplus

Non seulement la revente de votre surplus est possible, mais cette activité est aussi encadrée par la loi. Depuis 2017, l’autoconsommation avec “vente du surplus” ou “vente partielle” est régulée par les articles L314-1 et L121-27. Ces derniers prévoient une prime à l’investissement, dégressive en fonction des volumes de demandes de raccordement.

Côté fournisseur, on parle d’obligation d’achat (OA) : EDF se doit de racheter les énergies produites par les producteurs locaux dont font partie les propriétaires de panneaux photovoltaïques. Grâce à ce dispositif de soutien public aux producteurs d’énergies renouvelables, l’autoconsommation avec vente du surplus est la solution choisie par 90% des foyers pour réduire leurs factures, valoriser leur énergie propre et bénéficier des aides publiques.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page