Comment choisir sa chaudière électrique ?

Rapide à installer et sans obligation de maintenance, la chaudière électrique se présente comme une bonne alternative à la chaudière au gaz ou au fioul. Pour être pleinement efficace, une chaudière électrique doit être choisie en fonction de critères précis. Pour faire votre choix, suivez les conseils d’électricitéfutée !

Comment fonctionne une chaudière électrique ?

Comme toutes les chaudières, une chaudière électrique chauffe d’abord de l’eau. Celle-ci est ensuite diffusée en circuit fermé dans un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. La chaudière peut aussi chauffer de l’eau chaude sanitaire.

L’eau qui traverse la chaudière est soit chauffée par des résistances électriques immergées dans l’eau, soit par la projection à grande vitesse d’ions. Dans ce dernier cas, il s’agit d’une chaudière électrique ionique. Elle a pour avantage d’offrir un excellent rendement associé à un faible encombrement.

Murale ou au sol, quelle chaudière choisir ?

Suivant vos besoins en eau chaude et l’espace disponible, vous pouvez choisir un des deux types de chaudières électriques : murale ou au sol.

La chaudière électrique murale

Accrochée au mur, le faible encombrement de cette chaudière lui permet d’être installée dans de nombreuses pièces de la maison, même petites (cuisine ou salle de bains). On peut aisément la dissimuler sous un coffrage.

Sa puissance maximale d’environ 30 kWh est parfaitement adaptée aux logements de moins de 100 m². Rien n’empêche toutefois d’installer plusieurs « petites » chaudières murales pour chauffer une plus grande surface.

La chaudière électrique au sol

Ce modèle de chaudière est nettement plus imposant. Il doit, par conséquent, être installé dans une pièce où il ne gênera pas, comme un garage ou un sous-sol.

La puissance d’une chaudière au sol atteint les 70 kWh et plus. Elle est donc particulièrement indiquée pour des logements de grande surface.

Les critères pour choisir sa chaudière

La puissance de chauffe

En dehors de l’esthétique, le critère déterminant dans le choix d’une chaudière électrique est sa puissance de chauffe. C’est elle qui va vous offrir le confort désiré, mais aussi se répercuter sur votre consommation d’électricité.

Pour calculer votre puissance de chauffe idéale, vous pouvez faire le calcul suivant : C x (TV + indice ITE) x V x DP. Avec le résultat obtenu, vous pourrez choisir la puissance de chauffe de votre future chaudière, qui devra s’en rapprocher au maximum.

C = coefficient de consommation d’énergie. Il est en moyenne de 1,5 pour une maison bien isolée, 1,6 pour une isolation normale et de 2 pour ce que l’on nomme couramment une « passoire énergétique ».

TV = température souhaitée dans les pièces à vivre

ITE = Indice de température extérieure (7 dans le sud, 9 dans le centre, 12 dans le nord et 15 dans les régions de montagne)

V = Volume à chauffer (surface habitable)

CP = déperdition d’énergie (valeur générale moyenne de 1,3)

La consommation d’une chaudière électrique

La consommation d’une chaudière électrique est étroitement liée à sa puissance de chauffe.

Pour une habitation bien isolée de 100 m² équipée d’une chaudière électrique de 30 à 40 kWh, la consommation de la chaudière électrique peut être estimée à 15 000 kWh. Le coût varie suivant que vous avez souscrit ou non à l’option heures creuses et l’offre tarifaire sélectionnée auprès de votre fournisseur d’électricité.

Le prix de votre chaudière électrique

Les prix des chaudièress électrique varient en fonction de nombreux paramètres comme sa puissance, sa marque, le fait qu’elle soit murale ou au sol ou encore la technologie utilisée.

La fourchette de prix est donc assez large. Comptez toutefois :

  • De 900 à 4 000 € pour une puissance de 6 à 12 kWh ;
  • De 4 000 à 6 000 € pour une puissance de 25 à 40 kWh ;
  • De 4 000 à 15 000 € pour une chaudière par ionisation.

CITE : le crédit d’impôts pour la chaudière

En consultant les avis sur la chaudière électrique, vous constaterez qu’ils sont généralement positifs, tant en matière de confort que de facilité d’utilisation.

Un des rares reproches ne concerne pas directement la chaudière électrique, mais son coût d’achat et son impact sur le montant de la facture d’électricité.

Ces deux aspects peuvent être sensiblement minorés en bénéficiant du CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique). Ce crédit d’impôt de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple est accordé sans condition de ressources.

Il concerne les travaux d’isolation de votre résidence principale ainsi que l’achat de votre chaudière principale. Ce CITE est en plus cumulable avec l’Eco-PTZ et le chèque énergie.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page