Les avantages de la voiture électrique

De 2011 à 2018, le parc automobile français est passé de 2 630 à plus de 45 000 voitures électriques ! Dans les années 2020, il y en aura peut-être 1 million. Qui sait ? Fonctionnement, recharge, consommation : électricitéfutée décrypte pour vous les caractéristiques de ce mode de transport plus écologique que son homologue à carburant.

Comment fonctionne une voiture électrique ?

Dans une voiture 100 % électrique, le réservoir de carburant est remplacé par des batteries rechargeables. L’énergie électrique stockée dans ces batteries alimente un moteur qui transmet sa puissance aux roues.

Un rendement énergétique nettement supérieur

Avec un moteur thermique (essence ou diesel) le rendement moyen oscille entre 30 et 40 %, la plus grande part de l’énergie partant sous forme de chaleur (pot d’échappement, dissipation de chaleur du moteur…). Cela signifie que pour 1 L de carburant, seul 0,4 L est réellement utilisé pour la traction de la voiture.

Avec une voiture électrique, le rendement énergétique est en moyenne de 80 % et peut atteindre 90 %. À cela, s’ajoutent le silence de fonctionnement et l’absence d’émission de CO², qui contribuent à faire de la voiture électrique un mode de transport adapté à un mode de vie plus écologique.

Carrosserie, confort et conduite

Actuellement, la plupart des grands constructeurs automobiles proposent au moins un modèle de voiture 100 % électrique. Parmi les plus célèbres, on peut citer la Renault Zoé, la Citroën E-Mehari ou encore la Peugeot e-208.

En matière d’aspect extérieur et d’équipement intérieur, ces modèles sont quasiment identiques à leurs cousins à essence. Pour ce qui est du confort, il est également équivalent, le bruit et les vibrations en moins. La conduite, elle, se révèle assez proche d’un modèle classique à boite automatique.

La recharge d’une voiture électrique

Les évolutions technologiques en matière de motorisation et de batteries font à présent de la voiture électrique un véhicule à part entière, que ce soit en ville ou en dehors des agglomérations.

Si vous vous inquiétez de la supposée autonomie limitée d’une voiture électrique, sachez que la plupart des automobilistes font en réalité peu de kilomètres par jour !

Pour une citadine comme la Renault Zoé, l’autonomie maximale est de 400 km. Au volant d’une Hyundai Kona, vous pourrez parcourir jusqu’à 300 à 400 km. Ces chiffres sont ceux de la plupart des modèles. Une autonomie largement suffisante pour la plupart des utilisations, comme les trajets logement-travail.

La durée de vie d’une batterie

Source d’énergie de la voiture électrique, la batterie est un des éléments où la technologie joue un rôle essentiel. Plus que la durée de vie exprimée en années, c’est le nombre de cycles de chargement/déchargement qui est à prendre en compte.

Au fil des cycles, les batteries perdent progressivement de leur capacité. Bien que variable, cette perte de capacité n’excède que rarement 2 à 3 % par an.

Nombreux sont les constructeurs qui garantissent les batteries sur une durée de vie 8 ans ou 160 000 km. Cela ne signifie pas pour autant que la capacité de vos batteries va subitement s’effondrer passée la garantie.

Où recharger sa voiture électrique ?

La recharge d’une voiture électrique s’effectue de diverses manières :

  • À votre domicile à l’aide du câble fourni : ce type de rechargement exige une installation électrique sécurisée afin d’écarter les risques de surchauffe. La durée d’une recharge totale demande entre 10 et 13 heures suivant le modèle.
  • En utilisant une borne publique : il existe deux types de bornes pour la recharge voiture électrique : la recharge normale effectuée en 4 à 8 heures et la recharge rapide (80 % de la capacité) en 30 minutes.

Fin 2018, le nombre de bornes publiques était d’environ 25 000, réparties sur l’ensemble du territoire. La loi sur la transition énergétique prévoit la mise en service de 7 millions de bornes d’ici 2030.

La consommation d’une voiture électrique

La majorité des voitures électriques consomment environ 10 kWh pour parcourir entre 80 et 100 km. Le prix du kWh varie en fonction de deux critères principaux :

  • La consommation du véhicule ;
  • Le tarif de votre fournisseur d’électricité.

Malgré ces variations, il est généralement admis que le coût du kWh se situe en dessous de 3 € pour 100 km parcourus.

Cette économie vient en partie compenser le coût d’achat supérieur d’un véhicule électrique par rapport à un modèle à moteur thermique.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page