La biomasse, une énergie renouvelable ancestrale et méconnue

Les sources d’énergie renouvelables sont nombreuses et diverses. Si l’eau, le soleil et le vent sont les plus connues, la plus ancienne est indéniablement la biomasse. Mais de quoi s’agit-il ? On vous explique tout.

La biomasse : définition

La biomasse, c’est l’utilisation de matières organiques pour produire de l’énergie. Utilisée depuis la découverte du feu à la Préhistoire, c’est aujourd’hui une énergie renouvelable naturelle et propre. Et si les utilisations de la biomasse ont évolué dans le temps, le principe de base est resté le même.

La biomasse : quel est son fonctionnement ?

L’énergie biomasse est produite par l’exploitation de déchets d’origines diverses :

  • ordures ménagères organiques
  • bois
  • végétaux
  • déchets agricoles

Pour produire de l’énergie à base de biomasse, ces déchets sont traités de deux manières distinctes suivant leur nature :

La biomasse par combustion

Ce type de biomasse repose sur la combustion de bois et de ses déchets ainsi que de résidus de végétaux agricoles. La chaleur ainsi générée est utilisée dans des chaufferies industrielles ou pour produire de l’électricité. Certaines unités de production sont conçues de manière à produire les deux types d’énergie (cogénération).

La biomasse par méthanisation

Cette technologie s’appuie sur la fermentation de certains déchets tels que ceux ménagers, le lisier d’animaux ou les boues provenant des stations d’épuration. Des bactéries sont ajoutées aux déchets pour entretenir et accélérer la fermentation. Le biogaz ainsi généré est essentiellement composé de méthane.

Proche du gaz naturel, le biogaz se présente comme une alternative ou un complément à l’alimentation de centrales électriques, mais aussi comme carburant pour les véhicules automobiles.

L’exploitation de l’énergie biomasse en France

Quelques chiffres

La biomasse représente environ 1,5% de la production totale des énergies renouvelables en France, soit plus de 7 TWh (1 TWh = 1 000 000 000 kWh). La production de biomasse est étroitement liée aux régions de production des déchets.

Ce sont ainsi trois régions qui représentent 75% de la production nationale de biomasse :

•          Nouvelle Aquitaine : 2 473 GWh

•          Occitanie : 2 082 GWh

•          Provence-Alpes-Côte d’Azur : 1 528 GWh

Dans l’Hexagone, ce type d’énergie est en nette progression en 2017 avec une hausse de 5,4 % par rapport à 2016.

Les chaufferies à bois

Écologiques et économiques, les chaufferies collectives au bois sont de plus en plus répandues. Ces chaufferies à biomasse de forte puissance peuvent alimenter un immeuble de manière efficace.

La chaudière peut être alimentée par plusieurs types de combustibles : granules, copeaux, écorces … Utilisée dans des conditions optimales de chauffe et d’isolation, le rendement de combustion peut atteindre les 80%.

Les incinérateurs de déchets

Les incinérateurs à déchets possèdent plusieurs atouts :

  • Le premier est bien sûr de se débarrasser des déchets ;
  • Le second est qu’en brûlant, les déchets produisent de la chaleur et de l’électricité !
  • Mais surtout, cela permet de réduire l’émission de gaz à effets de serre dégagée quand les déchets se décomposent à l’air libre.

Et chez soi, peut-on se chauffer à la biomasse ?

Si la biomasse est de plus en plus exploitée collectivement pour le chauffage ou la production d’électricité, cette énergie est également une source individuelle.

Il s’agit en général de biomasse solide sous la forme de granulés. Chutes de scieries, vieux meubles et écorces sont transformés en granulés et viennent alimenter poêles et cheminées.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page