Étude thermique : tout ce que vous devez savoir

Grâce à une étude thermique réalisée dans votre logement, vous êtes en capacité de mieux gérer votre consommation d’énergie. Vous faites des économies et contribuez à diminuer l’émission de gaz à effets de serre ! De plus, cette étude est, dans certains cas, obligatoire. De quoi s’agit-il et en quoi consiste-t-elle ?

RT 2012, RT 2018 : les règlementations

Une étude thermique permet de définir l’efficacité énergétique d’un édifice par rapport aux standards de la réglementation thermique (RT), qui fixe des limites en termes de consommation énergétique.

Ces normes s’appliquent tant aux bâtiments neufs ou rénovés à usage résidentiel que tertiaire. Par rapport à l’ancienne règlementation RT 2005, la RT 2012 (celle qui a actuellement cours) divise globalement par 3 la consommation d’énergie. Un bâtiment ne peut consommer plus de 50 kilowatts/heure d’énergie primaire par m² et par an.

En 2020, la RT 2012 sera remplacée par la RT 2018 pour l’ensemble des constructions neuves. Cette nouvelle règlementation est directement issue de la loi sur la transition énergétique.

Son objectif est une meilleure prise en compte des émissions de CO2 et une incitation appuyée à l’utilisation des énergies renouvelables. La RT 2018 vise en effet à promouvoir un bilan énergétique nul ou négatif, dans lequel la production serait supérieure à la consommation.

Étude thermique : obligatoire ou pas ?

Si vous déposez un permis de construire pour un bâtiment neuf ou une rénovation, vous êtes tenu de respecter la règlementation RT 2012. Même lorsqu’elle n’est pas obligatoire, elle est parfois recommandée.

Il en est ainsi si vous vendez un bien. La présence d’une étude thermique récente et positive vous permet de parfois mieux négocier le prix de votre maison ou votre appartement. Elle peut également se révéler utile en cas de malfaçons apparues durant la période couverte par la garantie décennale.

Comment se déroule une étude thermique ?

Avant le chantier

Avant de déposer votre permis de construire, il est indispensable de contacter un bureau d’études thermiques. C’est lui qui réalise l’étude et délivre l’attestation de prise en compte de la RT 2012.

L’étude thermique va vérifier les points suivants :

  • Prise en compte d’une énergie renouvelable dans le projet ;
  • Respect de la surface des baies qui doit être supérieure à 1/6e de la surface habitable ;
  • Vérification du coefficient Bbio (besoin climatique) qui doit être inférieur à la valeur Bbiomax.

C’est seulement après ça que vous serez autorisé à débuter le chantier.

Après le chantier

L’étude thermique se poursuit après la fin du chantier avec la validation de la conformité à la norme RT 2012. À l’achèvement des travaux, il vous est ainsi demandé une attestation qui récapitule les éléments de l’étude et atteste du respect des exigences de la règlementation.

Combien coûte une étude thermique ?

Le prix d’une étude thermique peut varier en fonction de nombreux critères et coûte généralement entre 300 et 2000€. L’écart de prix est lié à la complexité du projet de construction.

Un bureau d’étude thermique à Paris prendra ainsi plus cher pour un immeuble ancien à rénover au centre de la capitale que pour une maison individuelle neuve et simple située en banlieue, par exemple.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page