Pompe à chaleur : types, prix, fonctionnement

Fonctionnant grâce aux énergies renouvelables, les pompes à chaleur permettent de chauffer de l’air ou de l’eau de manière économique et écologique. Pour le chauffage de la maison, de l’eau de la salle de bain, de la piscine ou le fonctionnement du sèche-linge, ce système a de nombreuses applications.

Maison, piscine, sèche-linge : le fonctionnement des pompes à chaleur

Le principe de base de la pompe à chaleur repose sur la récupération de la chaleur présente dans l’air, l’eau, la terre et dans divers éléments présents dans la nature.

Elle est ensuite transférée par un fluide frigorigène. Dans une maison, ce flux alimente un système de chauffage et/ou de l’eau chaude sanitaire. Avec une pompe à chaleur de piscine, vous pouvez vous baigner toute l’année sans pour autant trop dépenser en électricité !

Une pompe à chaleur peut également équiper des appareils spécifiques, par exemple un sèche-linge. Bien que sensiblement plus cher à l’achat qu’un modèle classique, le sèche-linge à pompe à chaleur dispose d’un avantage majeur. Il ne consomme en moyenne que 1 kWh par cycle contre 4,5 kWh pour un modèle classique. Un autre atout : la température est plus basse, donc vos textiles s’abiment moins vite.

Les différents types de pompe à chaleur pour la maison

Les sources d’énergie étant diversifiées, il existe logiquement divers types de pompes à chaleur, notamment :

La pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air extrait l’air à l’extérieur de l’habitation. Elle ne nécessite pas d’être reliée à un circuit de chauffage central. Son rendement relativement faible en matière de production de chaleur la cantonne à une fonction de climatiseur réversible.

La pompe à chaleur air-eau

Avec une pompe à chaleur air-eau, il est possible d’alimenter un système de chauffage central préexistant. L’eau réchauffée au travers de la pompe vient ainsi alimenter les radiateurs.

Suivant le climat local et la superficie de la maison, des radiateurs électriques peuvent se révéler nécessaires pour apporter le complément nécessaire à un confort optimal.

La pompe à chaleur eau-eau

Le troisième type de pompe à chaleur exploite la géothermie des sols. Deux versions de cette pompe à chaleur eau-eau sont disponibles pour s’adapter à la typologie du terrain.

Pour une pompe à captage horizontal, la surface nécessaire à l’installation doit représenter 1,5 fois celle à chauffer. Dans le cas d’une pompe à captage vertical, seuls quelques m² sont nécessaires. Le forage doit par contre atteindre environ 100 mètres. Son excellent rendement permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. 

Quel est le prix d’une pompe à chaleur pour la maison ?

Le prix d’une pompe à chaleur varie principalement suivant le type d’installation, la surface à chauffer et la marque du modèle.

Pour une pompe air-air, le montant moyen de l’investissement est de 100€ par m² de pièce chauffée. Vous n’êtes évidemment pas obligé de chauffer ou de climatiser toutes les pièces mais vous limiter à celles les plus souvent fréquentées.

Pour une pompe air-eau, vous devez débourser de 8 000 à 16 000€. Si la fourchette parait importante, cet écart reflète la complexité de l’installation. Le prix moyen d’une pompe à chaleur air-eau installée coûte ainsi un peu plus de 10 000€ sans production d’eau chaude sanitaire. Mais si vous souhaitez le chauffage pompe à chaleur et l’eau chaude sanitaire, vous devrez compter 2 000€ de plus.

Sans surprise, la pompe eau-eau géothermique est celle qui coûte le plus cher avec une moyenne de 20 000€. Là encore, les prix peuvent sensiblement varier en fonction des travaux à réaliser et du type de pompe (captage horizontal ou vertical).

L’installation d’une pompe à chaleur

Techniquement, il est toujours possible d’installer soi-même sa pompe à chaleur sous réserve de disposer de solides compétences.

Il n’est toutefois pas certain que cette opération soit réellement intéressante d’un point de vue économique. Les pouvoirs publics ont en effet mis en place un programme d’aides permettant l’installation d’une pompe à chaleur à 1€.

Qu’il s’agisse du crédit d’impôt pouvant s’élever à 30% du montant des travaux ou de la prime de 4 000€, ces aides sous soumises à certaines conditions. En supplément des plafonds de revenus, il est également impératif que l’installation soit réalisée par un professionnel.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page