Chèque énergie : qui peut en bénéficier ?

Depuis 2018, le chèque énergie remplace le Tarif de première nécessité (TPN) pour l’électricité et le Tarif spécial de solidarité (TSS) pour le gaz. Ce nouveau dispositif permet d’aider les foyers les plus modestes à payer leur électricité et leur gaz. Qui peut bénéficier du chèque énergie ? Comment le recevoir et l’utiliser ? Nous répondons à ces trois questions.

Les conditions d’attribution du chèque énergie

L’attribution du chèque énergie est conditionnée par les revenus du foyer fiscal. Pour l’année 2019, le revenu fiscal de référence ne doit pas excéder :

  • 10 700 € pour une personne seule ;
  • 16 050 € pour un couple ;
  • 19 260 € pour un couple avec un enfant ;
  • 3 210 € supplémentaires par personne vivant au foyer.

Sur les 12 millions de foyers précaires français, près de 6 millions sont éligibles au chèque énergie.

Le coût de ce dispositif représente près de 600 millions d’euros. Ce financement est assuré par les consommateurs d’énergies au travers de la taxe CSPE (Contribution au service public de l’électricité) et la TICGN (Taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel).

Pour l’année 2019, le chèque énergie est en moyenne de 200 €, soit une hausse de 25 % par rapport au chèque énergie 2018.

Comment obtenir son chèque énergie ?

L’attribution du chèque énergie ne nécessite aucune démarche particulière. Il est automatiquement envoyé aux foyers éligibles sur la base du fichier établi par la Direction générale des finances publiques (DGFIP).

Ces chèques nominatifs sont envoyés région par région entre fin mars et fin avril. Si malgré votre éligibilité, votre chèque n’est pas reçu dans les délais normaux, il est possible d’appeler le numéro vert : 0 805 204 805 (appel gratuit). Vous pouvez également l’utiliser en cas de perte ou de vol du chèque énergie.

Chèque énergie : jusqu’à quand l’utiliser ?

Comme la plupart des moyens de paiement, le chèque énergie s’accompagne d’une durée de validité. En principe, cette durée s’étend de l’année civile de son émission au 31 mars de l’année suivante.

Le chèque énergie reçu en 2019 est donc utilisable jusqu’au 31 mars 2020. Faute d’être utilisé dans les délais, il est définitivement perdu. Cette non-utilisation n’empêche pas pour autant l’attribution d’un nouveau chèque l’année suivante, sous réserve d’être toujours éligible.

Cette durée peut toutefois être allongée dans le cas de travaux de rénovation énergétique. Dans ce cas, vous devez alors déposer une demande auprès de l’Agence de services et de paiements (ASP). Le chèque initial sera alors remplacé par un titre du même montant, mais d’une durée de validité plus étendue (généralement 2 ans). Votre chèque énergie 2017 peut dans ce cas être utilisé jusqu’en 2019.

Comment utiliser son chèque énergie ?

Avec le chèque énergie EDF, vous pouvez payer en tout ou partie votre fournisseur d’énergie (électricité, bois, gaz, fioul…). Par contre, le montant du chèque n’est pas divisible. Cela signifie qu’il vous est impossible de payer des factures provenant de fournisseurs différents.

Deux solutions sont disponibles pour payer avec son chèque énergie :

  • Par courrier ou remise en mains propres : vous envoyez ou donnez le chèque à votre fournisseur en indiquant votre numéro client et en joignant une copie de la facture.
  • En ligne : certains fournisseurs acceptent le paiement en ligne. Il vous suffit de vous rendre à cette adresse : www.chequeenergie.gouv.fr/beneficiaire/paiement

Comme évoqué précédemment, le chèque énergie n’est pas uniquement utilisable pour le paiement de ses factures d’énergie. Il peut également servir à financer l’achat ou l’installation d’équipements, de matériaux ou d’appareils qui entrent dans le cadre du crédit d’impôt en faveur des économies d’énergies.   

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page