Compteur électronique : mode d’emploi

Comme des millions de Français, vous êtes déconcerté rien qu’à la vue de votre compteur électronique ? Digne successeur des compteurs électromécanique et électrique, ce concentré de technologie sait pourtant se dévoiler si on apprend à le connaître. Suivez le guide !

Un compteur électronique, c’est quoi ?

Avant l’apparition des premiers compteurs électriques à la fin du 19e siècle, les heureux abonnés à l’électricité étaient facturés forfaitairement (nombre de lampes + puissance de celles-ci).

Est ensuite apparu le premier modèle électromécanique qui a ensuite donné naissance au célèbre compteur bleu apparu début des années 60. Si le compteur électromécanique équipe encore de nombreux foyers, il a été avantageusement remplacé par un compteur 100 % électronique.

Depuis le 1er décembre 2015, le gestionnaire de réseau Enedis déploie progressivement l’installation d’un nouveau compteur. Nommé Linky, cet appareil de dernière génération suit la tendance générale en étant présenté comme un compteur intelligent et communiquant.

Le compteur Linky : l’affichage digital, c’est pratique !

La fonction première du compteur électronique EDF est, comme ses prédécesseurs, de mesurer avec précision la quantité d’électricité consommée dans le logement. Il ajoute un certain nombre d’évolutions utiles pour le consommateur :

  • La première est le confort de lecture grâce à l’affichage digital ;
  • Moins visible, la seconde évolution majeure est l’intégration d’un système anti-foudre plus efficace que celle de son prédécesseur.

Pour afficher les différentes informations, le compteur Linky dispose de 2 boutons :

  • Bouton S pour sélectionner la fonction ;
  • Bouton D pour faire défiler.

Certaines des informations fournies par le compteur peuvent vous intéresser tout particulièrement en tant qu’abonné :

  • La consommation en kWh ;
  • La puissance instantanée en Watts ;
  • La puissance souscrite en kVA et Ampères ;
  • L’intensité maximale atteinte ;
  • L’option tarifaire (heures pleines/heures creuses, etc.) ;
  • Le numéro de série du compteur.

D’autres informations sont plus techniques telles que le contrôle de l’afficheur ou l’état des contacts de sortie.

Des fonctions supplémentaires sont disponibles selon l’option tarifaire choisie. Vous pouvez par exemple programmer les heures de fonctionnement du chauffe-eau ou d’un autre appareil gros consommateur d’électricité.

Comment relever votre compteur électronique ?

Relever votre compteur électrique est nécessaire dans les situations suivantes :

  • Vous emménagez dans un nouveau logement ou vous quittez l’ancien ;
  • Vous souhaitez changer de fournisseur ;
  • Vous procédez à une auto-relève en vue d’être facturé sur la base de votre consommation réelle ;
  • Vous avez manqué le rendez-vous avec le technicien d’Enedis chargé de relever le compteur.

Pour lire l’index de consommation, il suffit d’appuyer 1 fois sur la touche de sélection (S). Pour un contrat double tarif, vous devez appuyer 1 fois sur S et 1 fois sur D pour consulter le deuxième index.

Sachez qu’il est également possible de demander le raccordement d’un boitier externe au compteur. Une fois installé, ce boitier communique avec le compteur et permet de récupérer à distance les informations de consommation et d’abonnement.

Peut-on bloquer un compteur EDF électronique ?

Avec Internet, les pages expliquant comment bloquer son compteur électrique sont nombreuses.   Même si l’idée de faire croire à EDF qu’on ne consomme plus (alors qu’on consomme) est alléchante, les conséquences de cette supercherie peuvent être moins drôles.

Elle expose en effet le voleur à des frais de constat de fraude d’un montant d’environ 400€. Il recevra également une facture des consommations impayées calculées sur une estimation… De quoi refroidir les idées de certains, non ?

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page