Comprendre l’autoconsommation électrique

Produire et consommer sa propre électricité est possible depuis février 2017. A la fin de cette même année, plus de 20 000 foyers avaient déjà opté pour l’autoconsommation électrique. On vous dit tout (ou presque !) sur cette nouvelle manière de consommer de l’électricité.

L’autoconsommation d’électricité : définition

L’autoconsommation repose sur le fait de produire et de consommer sa propre électricité. L’énergie produite peut provenir de diverses sources telles que le vent (énergie éolienne), le soleil (énergie solaire) ou la chaleur (biomasse).

L’autoconsommation peut être totale ou partielle, le surplus produit pouvant être stocké ou injecté dans le réseau d’Enedis (obligation d’achat solaire).

Les avantages d’autoconsommer

Quand vous produisez votre propre électricité, vous contribuez à protéger le climat grâce aux énergies vertes : installation photovoltaïque, éolienne, biomasse…

L’installation est généralement garantie pour une durée de 25 à 30 ans. Sur cette durée, vous êtes donc assuré de payer le prix du kWh moins cher, l’autoconsommation étant de plus insensible aux hausses de tarifs.

Quelles sont les conditions requises ?

Avant d’investir dans une installation électrique en autoconsommation, il est recommandé de faire réaliser une étude par un professionnel. Il vous indiquera quelles sont les meilleures solutions ainsi que les aspects techniques.

En effet, si votre région est très ventée mais peu ensoleillée, une éolienne sera plus productive que des panneaux photovoltaïques. Si vous souhaitez mettre en place une pompe à chaleur, vous aurez sûrement besoin de conseils avant de l’installer !

Vous devrez également veiller à ce que votre aménagement respecte la législation nationale et parfois locale (secteur protégé, proximité d’un site historique classé…).

Revendre votre électricité

En ce qui concerne l’énergie solaire, si vous produisez plus que vous ne consommez, et que votre installation est conforme aux règles en vigueur, vous pouvez revendre votre surplus à EDF OA.

Les prix de revente sont encadrés par la loi, pour une durée de 20 ans.

La quantité susceptible d’être revendue est toutefois plafonnée en fonction de la puissance de l’installation.

L’autoconsommation collective

Vous souhaitez mettre en place des panneaux solaires sur votre immeuble ou partager une éolienne avec vos voisins ? Copropriétés, associations, coopératives… les collectivités peuvent aussi avoir leur installation d’autoconsommation électrique !

Cette opération d’autoconsommation collective nécessite alors la signature d’une convention signée entre la personne morale organisatrice et Enedis. Le gestionnaire de réseau fournit alors un compteur communiquant Linky à chacun des consommateurs/producteur.

Pour bien choisir votre installation,
n’hésitez pas à consulter notre page sur les différents modes d’autoconsommation.

Anna

Ah ! L'électricité... Si vous aussi vous ampère'dez votre latin, faites confiance à mes lumières !

Revenir en haut de page